Cours Dynamiques & manoeuvres stratégiques [TD]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cours Dynamiques & manoeuvres stratégiques [TD]

Message par Laura le Mar 24 Fév - 16:42

I) L'effet d'expérience

(Selon le BCG): l'effet d'expérience est la diminution d'un pourcentage fixe prévisible du coût unitaire de la valeur ajoutée d'un produit homogène mesuré en unités monétaires constantes chaque fois que la production cumulée double.

Paramètres:
- La valeur ajouée: différence entre le prix de vente et les consommations de matières. Elle est définie par les opérations de transformation de l'entreprise.
- Produit homogène: les individus choisissent uniquement les caractéristiques du prix.
- Unité monétaire constante: évite les biais d'inflation.

II) La matrice BCG

Elle mesure l'attractivité d'un secteur mesuré par le taux de croissance.

Axe des abscisse: position concurrentielle (Part de Marché) ==> Création de liquidité - ou + de droite à gauche
Axe des ordonnées: Taux de croissance ==> Taux de liquidités - ou + de bas en haut

III) Les fonctions de la marque

6 fonctions:
- La praticité: le nom est facilement mémorisable
- La garantie: assure un certain niveau de qualité
- La personnalisation: affirmation d'une originalité
- La spécificité: traduit une configuration spécifique entre le produit et les attributs
- La distinction: source de différenciation par rapport aux autres groupes
- La lucidité: satisfaction hédoniste de reconnaissance entre les membres d'un même groupe

Une politique de marque va varier en fonction des attentes de l'entreprise:
- Marque unique pour tous les produits: implique une forte notoriété. Risque que l'échec d'un produit nuise à l'ensemble de l'offre de l'entreprise
- Marque pour chaque ligne de produit
- Marque générique, à laquelle on rajoute un complément produit
- Marque par produit: investissements en communication et promotion. Risque: cannibalisme entre marques
- Marque distributeur
- Absence de marque: reconnaissance d'un savoir faire d'origine spécifique et suffisante pour le client.

Le cycle de vie de la marque est long. Créer une nouvelle marque ne signifie pas forcément faire disparaitre les précédentes.


IV) Eléments pour un diagnostic financier


Le BFR est financé par un excédent du FRNG (Capitaux propres et endettement) et par l'augmentation de la trésorerie nette.

Il existe plusieurs raisons pour activer des charges (c'est à dire transférer des éléments du CR au bilan):
- Le poste de charge peut avoir une valeur économique ou être à la source de création de valeur (R&D peuvent être immobilisés).
- Frais d'établissement: certaines charges vont faire l'objet d'une possibilité d'étalement (réglementation fiscale ou comptable). Les charges au bilan vont être amorties sur plusieurs exercices alors que dans le Compte de Résultat, cela se fait sur un exercice. Les "Frais d'établissement et Charges à répartir" figurent dans "Autres actifs immobilisés" pour leur montant net.
- Immobilisation "Location - Financement de Crédit Bail": l'entreprise n'est pas propriétaire du bien. Elle perd la possibilité d'amortissement. On retraite le crédit car on s'interesse à l'utilisation du bien et non son financement

Redevance de crédit bail:

D = (VO - VR) / NL L=I+D I=L-D

==> (-CI + L) / VA

VO = Valeur d'Origine VR= Valeur Résiduelle I= Charges d'Interêts
L = Loyer NL= Nombre de Loyers D = Dotation aux amortissements


La redevance est affectée aux dotations aux amortissements (D) et aux charges financières (I).
Le bien est supposé être financé à 100 % par l'emprunt. Le rythme d'amortissement économique suit le rythme financier.

- Charges à répartir: a un caractère exceptionnel
- Amortissement & Provisions: financement propre. Ils permettent de baisser la base imposable. (Économie d'impôts car l'amortissement est déductible). L'entreprise peut ainsi reconstituer son capital de départ/
- Provisions = risque de dépréciation probable (amortissement = certain).
- Effets escomptés non échus: titres de créances sur tiers qui ne sont pas encore arrivés à échéance et il n'y a pas de conséquence patrimonial. Cela correspond à des engagements hors bilan.

Laura

Messages : 24
Date d'inscription : 31/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours Dynamiques & manoeuvres stratégiques [TD]

Message par Laura le Mer 25 Fév - 15:12

- Capacité financière = (Dettes financières) / CAF

- VAN = Somme (1+t)^-i - I0
Le taux d'actualisation est censé mesurer le risque de l'investissement. Il peut être mesuré par le cout du capital ou du coup spécifique d'un projet.
Couts = [Couts des capitaux propres] * [(Capitaux propres)/ (Capitaux propres + D) + [Cd] * ([d]/Cp + d)
La VAN correspond à la somme des flux nets actualisés de trésorerie attendus d’un investissement. Soit VAN=∑flux net (1+t)^-i –I0
Il faut préférer l’actif économique à la notion d’investissement. L’actif économique, c’est l’investissement plus la variation du BFR.

- TRI = Taux qui égalise les flux reçus et les flux versés.

- Flux net de trésorerie = Produits encaissables - Charges décaissables = Résultat Net + Charges calculées - Produits calculés
- Rotation Stocks & Créances:
Pour calculer des rotations de stocks, ou de créances :
Valeur des stocks au compte de résultat / Valeur finale des stocks au bilan = nombre de fois dans l’année où le stock se renouvelle.
On divise 12 par ce résultat pour savoir tous les combiens de mois le stock se renouvelle.

- Plan pour savoir si un investissement est bon :
1) Réalisme des hypothèses (taux de croissance, nombre de ventes prévus).
2) Rentabilité économique (VAN et TRI)
3) Faisabilité du projet (capacité de financement, commerciale)

Laura

Messages : 24
Date d'inscription : 31/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum